NIGER: La transition va durer 3 ans maximum, (le général Tchiani,chef de la junte)

Le Président déchu Mohamed Bazoum, ne sera pas rétabli dans ses fonctions comme continue d’espérer les chefs d’Etat de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Que ce soit diplomatiquement ou par la force à travers l’intervention militaire des forces de la Cédéao, l’ordre constitutionnel ne sera pas restauré au Niger, ont laissé croire les militaires au pouvoir dans une déclaration lu à la télévision d’Etat par leur chef, le général Abdourahmane Tchiani. Il dévoile la durée de la transition qui serait de trois ans maximum.

Le général de brigade Abdourahmane Tchiani, chef de la junte a déclaré dans une adresse à la nation le samedi 19 août 2023 à la télévision d’Etat, que l’ambition de la junte militaire qu’il dirige, « n’est pas de confisquer le pouvoir. »

Affichant officiellement la position du CNSP qui ne veut d’une guerre, il a mis en garde les pays étrangers contre une intervention militaire au Niger.

« Ni le Conseil national pour la sauvegarde de la patrie (CNSP), ni le peuple nigérien ne veulent d’une guerre et demeure ouverts au dialogue », a-t-il dit, précisant cependant, que « Si une agression devait être entreprise contre nous, elle ne sera pas la promenade de santé à laquelle certains croient ». Les ennemis « trouveront face à eux 26 millions de Nigériens », prévient-il.

L’intégralité de l’adresse à la Nation du président la junte nigérienne, le général de brigade Abdourahmane Tchiani.

www.refletinfo.net

Reflet info

Reflet info est un journal burkinabè en ligne qui vous tient informé 24h/24

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.