SAPOUY (ZIRO):  54 villages ne défèquent plus à l’air libre

Dans la quête de l’hygiène et de l’assainissement dans la province du Ziro (Sapouy), les habitants de 54 villages ont adhéré au projet « Assainissement Total Piloté par la Communauté (ATPC) » mis en oeuvre par l’ONG D-APS. Cela leur a permis de mettre définitivement fin à la défection à l’air libre. Le bilan des activités de l’ONG ayant conduit à cette éradication à travers l’approche ATPC, a été fait le 25 août 2023 à Sapouy, en présence des autorités locales et des partenaires.

Par Michel Cabore

L’aboutissement dans le Ziro du projet « Assainissement Total Piloté par les Communautés », exécuté par l’Association pour la Paix et la Solidarité (D-APS) a nécessité un atelier-bilan.

L’objectif selon le chef de zone Jacques Kaboré, est de rendre compte aux autorités locales, aux acteurs et aux partenaires de mise en œuvre, des résultats obtenus, des difficultés rencontrées, des défis et les perspectives en vue de la pérennisation des acquis.

Au sujet des résultats engrangés, Jacques Kaboré a indiqué dans le domaine de l’assainissement, la réalisation de plus de 1000 latrines par les communautés, qui a permis à 54 villages, de bénéficier de la reconnaissance « fin à la défécation à l’air libre (FDAL) ».

S’agissant des difficultés qui ont impacté la mise en œuvre du projet, M. Kaboré a pointé du doigt l’insécurité dans la province, les problèmes fonciers, la réticence dans certains villages, entre autres.

Ces goulots d’étranglement précise-t-il, ont été levés grâce à l’appui des autorités locales et à la bonne coordination des activités.

Sapouy-ATPC
Kevin Ouédraogo, PCA de l’ONG D-APS.

Au nombre de ces activités dont la parfaite coordination a permis l’atteindre des résultats, l’on note entre autres, les séances de sensibilisation sur l’hygiène dans les écoles ; le renforcement des capacités des acteurs et des partenaires pour la mise en œuvre et le suivi du projet.

En termes de perspectives pour la pérennisation des acquis, des comités villageois de quartier ont été mis en place pour répondre aux questions d’hygiène, d’assainissement et de propreté de l’eau.

A cet effet, le Haut-commissaire de la province du Ziro, Saïba Zoromé qui a dirigé les travaux, a encouragé « les communautés, l’administration locale, les chefs coutumiers à s’impliquer davantage pour que l’objectif (Ziro FDAL) soit atteint à l’horizon 2024 ».

Il a appelé les délégations spéciales à prévoir une ligne budgétaire eau, hygiène et assainissement dans les fonds communaux, pour assurer la pérennisation des acquis du projet.

…des perspectives de certification de 55 villages FDAL et de réplication du projet

Au regard du niveau de connaissances et de pratiques des communautés en matière d’hygiène et d’assainissement à l’issue des différentes activités du projet, l’ONG D-APS envisage la certification de 55 villages FDAL d’ici à la fin de l’année 2023.

Aussi, compte-t-elle foi de Jacques Kaboré, « déclencher les 26 autres villages restants de la commune de Sapouy » ; pour par la suite, se déporter dans deux communes du Sanguié, notamment Pouni et Zavara, dans la région du Centre-Ouest.

Les critères de certification FDAL

A l’issue de la présentation de la communication du technicien Jacques Kaboré, les interactions avec les participants ont principalement porté sur les critères de déclaration ou de certification FDAL d’une localité.

Projet ATPC_Sapouy_Ziro
Les participants à l’atelier-bilan du projet ATPC dans la province du Ziro.

Pour le technicien chef de zone, une localité est d’abord déclarée FDAL si les spécialistes constatent une amélioration au bout de trois mois d’activités. Si le niveau d’amélioration progresse ou se maintient six mois après, le village est certifié FDAL.

Sapoouy ATPC
Quelques kits d’assainissement et d’hygiène remis aux bénéficiaires.

Pour s’assurer de l’appropriation des connaissances et pratiques, « des maçons spécialistes en construction de latrines ont été formés. Ils aident à leur tour, les communautés dans leur auto-construction », a expliqué M. Kaboré.

L’atelier-bilan s’est achevé par une remise de kits d’assainissement et d’hygiène aux acteurs.

A lire aussi: KOURITENGA : l’insalubrité qui coupe le souffle à Koupéla et à Pouytenga

www.refletinfo.net

Reflet info

Reflet info est un journal burkinabè en ligne qui vous tient informé 24h/24

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *