Massacre de populations à Seytenga: l’UPC demande lumière et sanctions

Dans un communiqué du 14 juin 2022 sur le drame de Seytenga qui a fait 79 civils tués selon le gouvernement, le parti politique Union pour le Progrès et le Changement(UPC), s’est indigné.

« Avant ce massacre de civils, c’est la Brigade de gendarmerie de Seytenga qui a été attaquée le 09 juin. 11 gendarmes sont tombés. Dans la même province, 04 policiers sont tombés le 12 juin à Yakouta. »

Pour l’UPC, les circonstances qui ont obligé les forces combattantes du Burkina à quitter complètement Seytenga, une localité assaillie par des terroristes, une zone frontalière et stratégique de surcroît, méritent d’être élucidées.

Il importe dit-il, que les responsabilités soient situées, que les fautifs soient sanctionnés, et que les leçons soient tirées, pour éviter à l’avenir, un tel drame qui heurte la conscience collective. », a souhaité le parti de Zéphirin Diabré,ancien ministre d’État,chargé de la réconciliation nationale sous l’ex Président Roch Kaboré.

www.refletinfo.net

reflet info

reflet info est une plateforme qui vous tien d'informé 24h/24 basé a Koupéla

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.