Burkina : un fonds de soutien à l’effort de guerre de100 milliards de FCFA attendu en 2023

Le gouvernement burkinabè a annoncé ce vendredi 9 décembre 2022, la création d’un Fonds de soutien pour l’effort de guerre devant mobiliser 100 milliards de FCFA en 2023, pour l’équipement et la prise en charge des 50 mille volontaires contre le terrorisme.

un communiqué de la présidence du Faso indique que pour l’alimentation de ce fonds, le gouvernement compte diversifier ses sources de revenus notamment à travers une contribution volontaire de chaque Burkinabè, le prélèvement de 1% sur le salaire net des travailleurs du public, du privé, des membres de l’ALT, des prélèvements sur les taxes sur certains produits de grandes consommations, exceptés les produits de première nécessité.

Les produits concernés sont, entre autres, la boisson, le tabac, la connexion Internet, les produits de cosmétique et la parfumerie

Entretien des troupes VDP

Le gouvernement compte également mobiliser 80 milliards de FCFA auprès de certaines sociétés comme l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP), la Loterie nationale du Burkina (LONAB), le fonds minier de développement local.

Pour la prise en charge annuelle des 50 mille VDP 36 milliards de francs CFA sont nécessaires et 70 milliards pour les équiper en armes et en tenues, sans oublier le paiement d’engins et de carburant, soit un fond de démarrage de 106 milliards de FCFA.

Création de la Brigade de veille et de la défense patriotique

Au regard de la dégradation de la situation sécuritaire, le gouvernement avait lancé du 24 octobre au 18 novembre le recrutement de 15 000 volontaires pour la défense de la patrie pouvant prendre part aux combats aux côtés des militaires, puis 35 000 VDP communaux à raison de 100 VDP par commune portant le nombre à 50000.

A la fin de l’opération d’enrolement des volontaires la brigade de veille et de la défense patriotique a enregistré plus se 90 000 VDP inscrits soit 40000 VDP de plus.

La rencontre des premiers responsables des VDP avec le présidentdu Faso le capitaine Ibrahim Traoré le mardi 15 novembre 2022, a valu une augmentation de leur prime allant de 20.000 FCFA à 60.000 FCFA

Le 7 décembre dernier un projet de loi fut adoptée en vue de relire la loi 2020, dans le but de permettre la prise en compte du niveau national dans la compétence territoriale des VDP, certaines dispositions qui permettent de créer et de donner un cadre juridique à la Brigade des Volontaires pour la défense de la patrie (BVDP).

Les partenaires rassurent le gouvernement

Le chef de l’Etat a eu une rencontre ce vendredi avec l’Unité d’action syndicale (UAS), le Conseil national du patronat burkinabè (CNPB) et l’ensemble des coordinations des syndicats des différents départements ministériels pour une prise de contact et de partage d’informations sur la situation nationale.

L’ensemble des partenaires présents à cette rencontre ont apprécié l’initiative de les associer à la recherche de solutions dans la crise sécuritaire et ont promis de rendre compte à leur base avant de faire un retour au gouvernement.


www.refletinfo.net

Reflet info

Reflet info est un journal burkinabè en ligne qui vous tient informé 24h/24

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *