Mali: le Royaume-Uni annonce le retrait de ses militaires

Le Royaume-Uni a annoncé le 14 novembre 2022, le retrait anticipé de ses militaires déployés au Mali depuis 2020 dans le cadre de la mission de la paix de l’ONU. La déclaration a été faite par le secrétaire d’État aux forces armées, James Heappey, devant la Chambre des Communes ce 14 novembre.

Le secrétaire d’État aux forces armées britanniques a annoncé le retrait de son contingent de près de 300 hommes du Mali dans le cadre de la Minusma, la mission de la paix de l’Organisation des Nations unies (ONU). Une mission qui vise à stabiliser la situation sécuritaire du Mali en proie aux agressions terroristes.

La force britannique engagée pour trois ans, devra quitter les terres maliennes avant termes dans les six prochains mois selon le ministère de la Défense.

Il a justifié ce retrait par le recours des autorités maliennes au groupe paramilitaire russe Wagner. « Le contingent du Royaume-Uni quittera la Minusma plutôt que prévu. Nous devons être clairs sur le fait que la responsabilité de tout cela incombe à Bamako », a-t-il dit.

James Heappey a expliqué à la chambre des communes que « le partenariat du gouvernement malien avec le groupe Wagner est contreproductif pour la stabilité et la sécurité à long terme dans la région ».

Dans un tel contexte insiste-t-il, le gouvernement britannique « ne peut pas déployer l’armée nationale pour assurer la sécurité quand le gouvernement du pays hôte n’a pas la volonté de travailler avec nous pour apporter une stabilité et sécurité durable ».

 Une décision qui intervient moins d’une semaine après la déclaration officielle de retrait de Barkhane au Sahel du Président français Emmanuel Macron.

www.refletinfo.net

Reflet info

Reflet info est un journal burkinabè en ligne qui vous tient informé 24h/24

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *