Djibo (Sahel) : malgré l’insécurité,le Lycée municipal enregistre un taux de réussite de 75,25% au BEPC

A l’issue de l’examen du BEPC session de 2022, le Lycée municipal de la ville de Djibo située dans la région du Sahel, a réalisé un taux de réussite de 75, 25%. Ce qui fait de lui, le meilleur établissement de la province.

Au regard du contexte sécuritaire dans lequel s’est déroulée l’année scolaire, on peut affirmer sans risque de se tromper, que cela est un exploit. Il est à noter que la ville de Djibo traverse depuis des années, une situation sécuritaire particulièrement difficile. En effet, depuis janvier 2022, la ville vit une situation sécuritaire préoccupante qui l’isole presque du reste du Burkina.

Il n’y a plus d’entrée ni de sortie sans escorte armée, pas de réseau de télécommunication et l’administration publique fonctionne à minima.

La ville vivote et dépend cruellement des ravitaillements.L’on se demande bien, comment un tel exploit a pu être possible dans des conditions aussi exécrables ? Cela d’autant que les enseignants qui y travaillent sont bloqués et n’arrivent pas à toucher parfois leurs salaires car, les banques et caisses populaires sont fermées et il n’y a pas non plus de réseau de télécommunication pour effectuer des transactions électroniques.

C’est encore plus étonnant de voir des élèves se concentrer sur leurs études malgré la peur et l’incertitude qui y règnent. Le secret de cet exploit, bien qu’il reste à déterminer, ne peut être recherché en dehors, d’une part de la volonté de réussir des élèves et d’autre part, de l’amour qu’éprouvent les fonctionnaires pour leur patrie.

Les enseignants qui ont conduit ces élèves à ce taux du succès sont comparables à des soldats armés de savoir, qui combattent l’ignorance envers et contre tout. C’est pourquoi d’ailleurs, ils méritent toute la reconnaissance du pays.

Ahmed Cissé

www.refletinfo.net

reflet info

reflet info est une plateforme qui vous tien d'informé 24h/24 basé a Koupéla

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.